NL | FR

Plateforme sur les infrastructures et les technologies des piscines, le bien-être et l’expérience de plein air en Belgique
Carine Claeys, Regional Manager chez SCP Benelux

MARCHÉ DE LA PISCINE EN WALLONIE

Depuis toujours, que ce soit dans le domaine de la piscine ou dans d’autres domaines, la Wallonie a toujours été un peu plus proche de la France, et la Flandre des Pays-Bas et de l’Allemagne.

Les réglementations ne sont pas non plus les mêmes et peuvent aussi varier selon les provinces ou les communes. En règle générale, les budgets consacrés aux piscines dans le sud du pays sont un peu moins élevés que dans le nord, et beaucoup plus de petits artisans, faisant quelques piscines traditionnelles (béton) par an, sont présents sur ce marché. Cela n’empêche pas de grands groupes français comme Desjoyaux, Magiline, Waterair ou encore Hydrosud de s’être faits une place sur le marché depuis longtemps avec leurs systèmes spécifiques de construction. La piscine dite « traditionnelle » reste néanmoins fort prisée. En Wallonie, la brique n’est pas que dans le ventre… elle est aussi, souvent, dans les murs de piscine ! 

La piscine en polypropylène est quant à elle plus développée en Flandre qu’en Wallonie car elle permet, tout comme les coques en polyester, d’en placer davantage et rapidement.

Concernant le traitement de l’eau, là aussi la différence se marque légèrement avec plus de traitement au sel dans le sud du pays que dans le nord, ce qui explique aussi la présence moins importante de piscines en inox.

Pour les achats de matériel, le « je veux voir et je veux sentir » est encore très présent en Wallonie, et donc les magasins de proximité avec conseils à la clé restent privilégiés par rapport à l’utilisation de la filière Internet.

Au sujet de la quantité de bassins, c’est beaucoup plus flou car la Belgique, contrairement à la plupart de ses voisins, ne dispose d’aucune donnée officielle. La Fédération belge des professionnels de la piscine et du bien-être (FBP) effectue d’ailleurs en ce moment une enquête auprès de la distribution et de certains fabricants, afin de clarifier la situation et de pouvoir se baser sur des données davantage fiables.

Pour terminer, un seul constat : vu la superficie du territoire, il y a encore beaucoup de terrains à bâtir en Wallonie, beaucoup de gens qui souhaitent upgrader leur habitation et investir dans leur confort et donc… encore un bel avenir pour la construction des piscines !

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.